Le Prix Liberté : un projet éducatif initié par la Région Normandie et soutenu par des campagnes digitales à l’international

Mercredi 29 mai 2019
La Région Normandie s’est appuyée sur des campagnes digitales pour promouvoir un nouveau dispositif éducatif en faveur de la liberté et de la paix : le Prix Liberté. Déployé à l’International sur une cible jeune, retour sur un plan média digital multi-canal qui a su tenir toutes ses promesses.

Un dispositif éducatif pour la paix et la liberté

La Région Normandie, en partenariat avec les Autorités académiques de Normandie, le Réseau Canopé Normandie, l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix et Ouest France a mis en place l’année dernière un nouveau dispositif d’éducation à la paix, à la liberté et aux droit de l’Homme : le Prix Liberté.

Le Prix Liberté se veut être un hommage à toutes les personnes qui se sont battues en faveur de la liberté et donne chaque année la parole aux jeunes du monde entier pour élire la personnalité ou l’organisation qui incarne le plus la liberté à leurs yeux. Officiellement lancé lors de la première édition du Forum Mondial Normandie pour la Paix, ce prix permet à des jeunes de tout pays, âgés de 15-25 ans de désigner chaque année une personnalité ou une organisation engagée dans un combat exemplaire en faveur de la liberté.

Le Prix Liberté s’inscrit dans le cadre de projets pédagogiques des enseignants et formateurs et peut s’inclure dans les programmes scolaires.

Trois phases décisives

Le Prix Liberté s’articule autour de trois temps forts :

  • Appel à candidatures : les jeunes du monde entier sont invités à proposer leur candidat au Prix Liberté via un formulaire détaillé à remplir par groupe. (octobre > janvier)
  • Sélection des finalistes : un jury composé de jeunes volontaires se réunit et débat pour sélectionner trois finalistes. (février)
  • Vote du lauréat : les jeunes du monde entier sont invités à voter de manière individuelle parmi les trois finalistes pour élire la personnalité lauréate du Prix Liberté, le vote étant uniquement numérique. (mars)

Des campagnes digitales en deux temps pour soutenir le Prix Liberté

Pour appuyer ce dispositif, des campagnes digitales ont été lancées en deux phases après une réflexion poussée sur les ciblages, les périodes, les visuels.

La première phase visait à donner de la visibilité au Prix Liberté et à obtenir un maximum de candidats. Découpée en trois vagues entre octobre et décembre, trois médias ont été choisis : Facebook, Twitter et Adwords Display. Plusieurs niveaux de ciblages ont été établis selon les médias : niveau régional (Normandie), national et international.

Cette première phase a permis d’enregistrer plus de 10 000 000 d’impressions pour près de 200 000 clics. Au total, une centaine de dossiers ont été proposés par des jeunes du monde entier.

A la suite de cette phase, un jury international composé de jeunes du monde entier a débattu et délibéré pour sélectionner trois finalistes : Greta Thunberg, Raif Badawi et Lu Guang.

Suite à cette sélection, une seconde phase de campagnes est venue en soutient pour obtenir le maximum de votes. Nous avons procédé à des ajustements en cours de route pour essayer de maximiser les performances ce qui a permis d’enregistrer sur cette deuxième phase plus de 7 000 000 d’impressions, près de 90 000 clics et plus de 18 000 réactions sur les publicités Facebook.

Avec un objectif initial de 3 000 votes, le Prix Liberté a rencontré un beau succès avec 4 015 votes !

Toutes nos actualités et évènements